EXPOSITIONS

CONCERTS

ANIMATIONS

CALENDRIER

DIAPORAMA

* * *
LIVRES D'ART
ADHÉSION

ARCHIVES :

BIENNALES
PHOTOFOLIES
EN TOURAINE

AU RENDEZ VOUS
DES CULTURES
.

EDITO

La manifestation « l’art déclare la paix » a pour mission l’échange et le dialogue entre artistes et public sur un sujet aujourd’hui plus important que jamais : La Paix.
La notion de paix n’est très souvent définie qu’en opposition à des concepts plus concrets : guerres, conflits, injustices, intolérance, stress, mais reste dépourvue de formes autonomes. Nous avons choisi comme point de départ de proposer à des artistes de toutes disciplines de donner formes au concept de paix, terme qui reste souvent abstrait pour nous tous.
L’expression artistique ayant pour vertu de concrétiser émotions, ressentis, intuitions et idées immatérielles, notre manifestation ambitionne de proposer au public les pistes les plus diverses, pour que chacun puisse trouver une définition personnelle au concept de paix et faire le choix de concrétiser ce concept au quotidien dans ses actions même les plus simples.
Nous avons fait appel à des artistes qui investissent leur talent aux côtés d’individus, d’organismes, voire de populations entières, cherchant à résorber les tensions présentes dans leur existence. Ces artistes donnent par leur action des formes concrètes à la recherche de la paix.
Le voisinage et la juxtaposition de ces expériences ont permis des échanges entre ces différents acteurs et fait mieux connaître les bienfaits de leurs engagements.
D’autres artistes, portés par la dynamique de notre manifestation, ont par ailleurs exprimé le désir de consacrer pour la première fois leur créativité à ce concept de paix jusqu’alors absent ou peu représenté dans leur œuvre.

Cette manifestation est dédiée à la mémoire de Jody Silver Schwartz
artiste exceptionnelle et précieuse amie.

Sandra Shepard Beauchamp
Présidente de Photo en Touraine

* * *

COMPTE-RENDU DE LA RENCONTRE/BILAN

Date: 6 janvier 2019
Participants: 38 personnes

Ouverture de la séance par Sandra Shepard
Dans une ambiance conviviale et chaleureuse, Sandra, émue, remercie tous les participants pour leur générosité et leur implication sans faille dans cette belle aventure que fut «L'Art déclare la Paix».
Alain Bouillot vice-président de Photo en Touraine, à son tour remercie chaleureusement Sandra, et la fait applaudir par l'assemblée présente pour son initiative et la qualité de l'organisation de l'événement sur tous les plans.
Régina Méry vice-présidente chargée des relations internationales, remercie Jacques et Sandra pour «leurs idées et leur gentillesse», insistant sur le fait que depuis leur arrivée à Luzillé, il y a 20 ans, grâce à eux, le paysage a changé en bien. Luzillé est plus connu et reconnu, mais aussi les départements limitrophes.

Compte-rendu et impressions des uns et des autres:

>Jacques Moury-Beauchamp: rappelle la genèse du projet et souligne combien il est apparu, dès les premières réunions (au Restaurant Parfum Culture, à Tours) et les premiers tours de table, que la notion de paix avait un sens différent de l'un à l'autre. Il s'avère que cette multiplicité de points de vue et de sensibilités a été préservée de bout en bout. Sur deux ans, quelques personnes sont parties, d'autres, plus nombreuses, se sont ralliées au projet.
Comme lui-même, Jacques rappelle qu'un bon nombre des artistes n'avaient au départ aucune idée de ce qu'ils allaient réaliser, et que les fructueux échanges réguliers les avaient éclairés et aidés à concevoir un projet.

>Anne Pouchelle: a fini par considérer la paix comme un cheminement intérieur, en particulier en travaillant avec Georges Paumier et Pierrick Gaumé, en photographie et art-thérapie.

>Pierrick Gaumé: comme Jacques, a fini par produire une série de photos différentes de ce qu'il faisait d'habitude. A apprécié le fait de pouvoir exposer dans plusieurs lieux différents (2 Médiathèques: La Riche et Loches, et le Château du Plessis) avec des rencontres et des qualités d'accueil et d'organisation assez différentes de l'un à l'autre.
Il souligne le succès auprès du public de Loches du concert donné l'Ensemble Musical pour la Paix (chants liturgiques de toutes confessions et de tous pays). Ces rencontres vont donner naissance à d'autres projets, comme l'organisation d'autres concerts de cet ensemble. Diverses propositions sont évoquées (par ex le temple protestant à Tours) sachant qu'il faut tenir compte de la sensibilité de certaines congrégations.

>Christian Vandormaël: souligne la réussite globale du projet: sur deux ans, les réunions et discussions sur un sujet épineux comme celui de la paix se sont toujours déroulées avec une grande écoute et un grand respect. Et pourtant il y avait des désaccords. De même le résultat d'ensemble avait une vraie cohérence malgré la grande variété des propositions.

>Cécil Egalis: marionnettiste de la compagnie du Petit Bois, à La Croix en Touraine. A intégré à la programmation de son café-marionnette un projet sur le thème de la paix - même si les histoires qu'elle raconte habituellement sont plutôt basées sur des conflits!
Cette recherche lui a permis d'entrer en contact avec l'UNIMA (Union Internationale de la Marionnette) qui travaille à la promotion de valeurs universelles dont celle de la paix (cf Jacques Félix, fondateur du festival mondial des théâtres de marionnettes à Charleville-Mézières). Carole Bourdon, comédienne de la troupe, a participé à un spectacle à Chédigny.
Sandra propose à Cécil d'organiser une représentation pour le groupe de l'Art déclare la paix. Ok, mais il faudra trouver un lieu. Affaire à suivre!

>Claude Turlan: (Innerwheel et Rotary d'Amboise): photographe, va présenter l'exposition qu'il avait présentée à La Riche lors du concert annuel de jazz classique de Pocé-sur-Cisse, le 28 Mars prochain.

>JMB: informe que la ville de St-Aignan relance un programme d'expositions à la Prévôté à partir de Mai

> Anne Laugel de Luzillé, de retour en Touraine après une absence prolongée. Etait présente à St Pierre des Corps lors de l'inauguration. A été très agréablement surprise par la qualité de l'organisation (déambulation d'un lieu à l'autre) et des expositions présentées.
Elle propose son aide pour un autre projet.

>Héléna Fin, club Joué-Image de Joué les Tours: souligne que tous les adhérents ont été partie prenante. Ce travail de recherche en commun a été source de découvertes mutuelles.

>Michel Davo: toujours rieur, suggère de lancer un élevage de colombes pour l'an prochain!

>Elio Olivi, photographe. Responsable d'une association d'aide et d'éducation auprès des populations précaires, en particulier les jeunes et les personnes âgées. Il voit env 1500 personnes/an. Il serait intéressant de leur permettre de s'évader de leur univers accablant, de leur montrer ce qui se fait dans le monde. Rien qu'en Touraine, 5000 jeunes sont isolés, ils sont mal, enfermés. Pour pouvoir organiser de telles visites et rencontres, il est important que les associations soient contactées le plus tôt possible.

La discussion se poursuit sur divers sujets:

l'accès à l'art de populations qui ne poussent jamais la porte d'une galerie ou d'une exposition.
Ne pas se limiter au format de l'exposition > les ateliers permettent un contact plus fructueux (quelques exemples: Pierrick Gaumé: son atelier a débouché sur l'exposition des réalisations des jeunes, Michel Davo qui intervient au Collège de Bléré, Claudine Dumaille au Collège Michelet à Tours)
>Françoise Roullier, pendant 32 ans maire adjointe de St Cyr/Loire, déléguée à la Culture: les instances publiques doivent être force de proposition, mais doivent laisser ces propositions vivre et être prises en compte par la population.
>Catherine Gendre, initiatrice de la toile des oiseaux à St Pierre des Corps: le terme «d'œuvre d'art» n'a pas été prononcé - même si à l'arrivée on peut considérer que c'en est une- Le public a bien participé, mais on peut regretter le peu de discussion ensuite avec les gens. Catherine rappelle que cette bâche peinte (4mx5m) est disponible. On peut l'utiliser, il suffit de contacter Catherine et Rémy.
>Bernadette Coqueret: souligne une belle prolongation de ce projet: les pochoirs de la toile des oiseaux ont été empruntés par Cécile Perrin pour faire réaliser par les enfants de La Riche sur l'esplanade de la Médiathèque une grande fresque lors de la présentation de la saison culturelle. Elle a été frappée par le soin, l'attention, l'application avec laquelle les gens peignaient les oiseaux de la paix aussi bien à St Pierre qu'à La Riche.

le langage:
>Regina Méry parle du « Dangerous Speech Project » aux USA face au langage très violent de D.Trump. https://dangerousspeech.org/
https://dangerousspeech.org/the-dangerous-speech-project-preventing-mass-violence/
(possibilité de traduire ces pages en français)

>Laurent Dubois: l'important est le «faire ensemble» qui aboutit au partage de la parole.

>Philippe Hénon: organise des rencontres entre les malades en hôpital psychiatrique et les artistes dont ils voient les expositions. Les dialogues qui s'instaurent sont toujours extrêmement intéressants. Nécessité de tout petits groupes et de mise en confiance.

>JMB: toutes ces différentes formes artistiques regroupées au sein d'un même événement ont créé des passerelles auxquelles le public a été sensible.

L'après-midi se termine en échanges amicaux autour d'un cidre chaud et de galettes toutes plus savoureuses les unes que les autres!


* * *

QUI SOMMES-NOUS ?

PHOTO EN TOURAINE est aujourd'hui un outil de diffusion culturelle reconnu et établi. L'association est créatrice d'évènements depuis 2002. Sa manifestation principale est la biennale PHOTOFOLIES EN TOURAINE, avec chaque fois, plus de participants et plus de public.

Nous avons pour vocation, au travers d'expositions et d'animations favorisant les échanges directs, de créer ou de renforcer le lien entre les photographes de tous horizons et un public avide de découvertes.

Les cinq premières éditions de Photofolies en Touraine ont été ouvertes à tous les photographes, des débutants aux photographes de renommée internationale. Ce large éventail d'exposants a fait la réputation de la biennale. Nous avions en 2010 plus d'une centaine de lieux d'exposition et autant de photographes. Une grande réussite certes, mais cela devenait aussi très lourd à gérer.
C'est pourquoi en 2012 il avait été décidé de réduire le nombre de lieux d'exposition, il a fallu faire une sélection parmi les photographes et donc des heureux mais aussi des mécontents…

Le tournant de 2014

Les objectifs de l'association restent toujours les mêmes : à la fois, faire découvrir au public les différentes facettes de la photographie contemporaine, rester ouvert au travail des photographes débutants, amateurs et professionnels exerçant localement, ailleurs en France et à l'étranger, montrer qu'il n'y a pas de frontière étanche entre les différentes formes de l'art contemporain et que la photographie est sans aucun doute une de ces formes.

Après mure réflexion, nous avons décidé de suspendre la biennale telle que vous l'avez connue. A la place nous avons organisé en 2015 des manifestations ponctuelles sans calendrier précis mais qui respectent les objectifs de l'association tels que rappelés plus haut et qui sont labellisées « Photofolies en Touraine » (expositions, installations, conférences…).

Par ailleurs si vous avez des projets conformes à nos objectifs, contactez-nous et si accord il y a, nous pourrons vous apporter : notre soutien, notre expérience et vous labelliser « Photofolies en Touraine ».

Bien cordialement,
Toute l'équipe de Photo en Touraine


email à :

PHOTO EN TOURAINE la Grange, 37150 LUZILLE | Tel : 02 47 30 31 64 |

site hébergé par : Agence des Médias Numériques - AMEN • 12-14 Rond Point des Champs Elysées - 75008 Paris • 08 92 55 66 77